à propos

Le site

Nanga est présent sur Internet depuis le printemps 1999. Ce nouveau site, lancé le 1er janvier 2014, réunit l’ensemble des activités de Nanga et de Jérôme Feugereux dans les domaines de l’art, de la littérature et singulièrement du livre. Il regroupe les 6 sites qui étaient alors en ligne et qui s’éteindront peu à peu. Il s’enrichira progressivement d’une « boutique » avec paiement en ligne, d’un forum et même de la possibilité pour les artistes, leurs héritiers et les spécialistes dans le domaine des écrits de peintres… d’ouvrir un blog.

 

Jérôme Feugereux a créé les éditions Nanga (d’entrée consacrées aux écrits de peintres) le 1er janvier 1991 à Léchiagat (port du Guilvinec, Pays Bigouden, Finistère, France).

Né en 1946, ethnologue de formation, il est éditeur indépendant depuis 1976 (son premier livre fut un écrit de peintre).

Il a créé le prix du manuscrit Olivier de Serres, sous le patronage du ministère de l’Agriculture, en 1988 (et s’en est occupé pendant une petite dizaine d’années). Pendant cette période, il fut également directeur de collection et éditeur délégué au cherche midi éditeur.

Il réalise lui-même ses livres en PAO (publication assistée par ordinateur) depuis 1988. Il a créé et géré des sites Web (les siens et, ceux d’artistes, d’éditeurs ou de galeries) depuis 1999. A partir du deuxième semestre 2014, il ne s’occupera plus que de celui-ci.

Dans le domaine artistique, il a créé ou repris plusieurs galeries.

En 2012, il lance la revue Nanga – écrits d’artistes. En 2014, la revue devient monographique et interactive.

 

Il est le fils du peintre graveur écrivain Jean Feugereux (1923-1992) dont il est le représentant des ayants-droit.

 

 

Nanga

Nansô-ga ou Nanga est le nom d’une école de peinture japonaise créée au XVIIIe siècle dans l’exemple et la continuité de la peinture chinoise. C’est le dernier maillon de la peinture de lettré : wenren hua en chinois ou bunjin-ga en japonais.

Pour devenir lettré, il fallait pratiquer cinq disciplines : la poésie, la prose, la calligraphie, la musique (instruments à cordes) et la peinture. Proche de notre parfait honnête homme du siècle des lumières, le lettré s’en distingue par « son souci majeur de se cultiver par l’expérience et non point seulement par la connaissance ».

En Chine cette peinture de lettré était pratiquée de manière individualiste. C’est une peinture d’évasion conçue par des artistes qu’anime un idéal de vie intérieur.

Apparentée à la peinture Nanga, la peinture Haiga est liée au haiku ou haikai : un poème bref en 5-7-5 syllabes.

« Le haiga nous rappelle que l’Orient a connu depuis longtemps la fusion des arts plastiques et de la littérature. »

 

 

Précisions administratives

L’entreprise en nom personnel (Jérôme Feugereux) et sous l’enseigne Nanga est inscrite au tribunal de commerce de Quimper.

n° Siret : 807 31011500132

code ape : 5811Z

TVA intracommunautaire : FR19807310115

ISBN : 2-909152

Elle a été créée le 1er janvier 1991 à Léchiagat – Le Guilvinec (29 Finistère)

Déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (récépissé numéro 1042075)

Siège social : 56 bis rue de Locqueran – 29780 Plouhinec (adresse postale : BP 10048 – 29770 Audierne)

Plus de précisions sur les coordonnées sur la page « contact »

Related posts

Jean Feugereux bois Nanga

Cadeau ! Jusqu'au 31 janvier 2015 une gravure sur bois est offerte pour tout abonnement ou réabonnement à la revue Nanga - écrits d'artistes Voir les conditions 1 - 2 - 3  4 - 5 - 6  Précisez la ou les gravures choisies par mail...

André Guégan aquarelles luxe 2014

  Aquarelles reproduites dans la réédition de Vents d'estran :                            Autres œuvres :                                                                                                

numéros revue nanga

Vous trouverez ci-dessous les numéros de la revue Nanga - écrits d'artistes et les différents liens qui peuvent vous être utiles. La revue est diffusé par abonnement en exclusivité sur ce site  Téléchargez le catalogue  Chaque numéro est en vente :- sur ce...

Leave a comment