A table !

Le Guide Michelin 2014 est paru aujourd’hui. Pour autant je ne vous parlerai ni de gastronomie ni de cuisine mais de se mettre à table, oui.

La revue Nanga – écrits d’artistes, c’est un peu comme un dîner. J’en suis l’hôte et je vous invite à ma table. Vous vous êtes mis sur votre 31. Vous avez raison car il va y avoir du beau monde !

Cela commence comme un repas de la bonne société, Paul Signac est à la place d’honneur, celle de l’évêque. Il y a aussi une connaissance du maître de maison que peu ont croisé comme peintre et poète mais beaucoup comme chroniqueur d’art, André Guégan. Il y aura bientôt mon père, Jean Feugereux. Et bien d’autres qui viendront s’installer, des célèbres, des connus, des inconnus. Et pas seulement des hommes, des femmes également.

Mais cela se dérègle un peu car, parmi eux, il y a des morts, plus ou moins vivants dans nos mémoires.

Et puis il va y avoir des jeunes trublions, des vieux qui le sont encore. Des Abstraits, des Conceptuels, des adeptes du Street Art ou du Graffiti, des auteurs de BD, pourquoi pas… Des photographes aussi.

Et ils ne sont pas tous Français, quelques-uns sont même de couleur…

Comme dans tout dîner, vous allez tomber sous le charme de certains – les artistes en ont toujours – alors que vous n’imaginiez même pas qu’ils puissent exister, vous boirez les paroles de ceux que vous aimez déjà et certains vous paraîtront insupportables, le moins possible soyez-en sûr.

Et, contrairement à un dîner bourgeois, vous remettrez en cause certains poncifs : l’art, surtout, mais la littérature aussi en regorgent.

Car chacun vous aura apporté quelque chose, votre horizon se sera élargi.

Votre hôte aura fait attention à n’inviter que des artistes authentiques, « pleins » comme mes voisins, ici sur le port d’Audierne, parlent des crustacés.

Vous quitterez la table (le moins vite possible, j’espère !) enrichi…

… et jusqu’au 31 mars 2014, en plus, d’une oeuvre originale…

En savoir plus

Et cela ne vous aura même pas coûté le prix d’un repas dans un étoilé Michelin !

 

Illustration : Henri Le Sidaner (1862-1939), La table au jardin blanc, Gerberoy, 1906 (Pour ceux qui ne connaîtraient pas bien l’artiste, ce n’est pas mon scanner qui fatigue… Cela me remet en mémoire un mot de Degas – on lui en attribue beaucoup – à propos d’une toile d’Eugène Carrière : « On a encore fumé dans la chambre du petit ! »)

le-sidaner-gerberoy-1906

Related posts

Jean Feugereux – Janville

Jean Feugereux - Janville

La médiathèque de Janville (Eure et Loir - Beauce) présente une exposition des œuvres de Jean Feugereux sur... Janville. Et ce n'est pas par hasard, tant Janville a compté dans "l'éclosion" de l'artiste Jean Feugereux.Le vernissage de l'exposition est à 11 heures le samedi 19 mars 2016. Et...

Jacques Villeglé à Pont-Croix

Jacques Villeglé à Pont-Croix

nanga.gallery (le siège des éditions nanga et galleg) présente du 19 décembre 2015 au 23 janvier 2016 une exposition de dessins originaux de Jacques Villeglé Je n'avais rien demandé à Jacques Villeglé (trop heureux qu'il est accepté de publier chez Nanga !) quand, au début de l'été, il m'a...

Elisabeth Vigée-Lebrun au Grand Palais

Elisabeth Vigée-Lebrun au Grand Palais

Les femmes sont à l'honneur depuis bien des années, en particulier les femmes peintres. Curieusement Elisabeth Vigée-Lebrun n'est pas de celles qui ont le plus attiré dans cette période de "mise à jour".Elle avait sans doute quelque grands défauts : elle était proche de puissants bientôt...