« Do it yourself »

malevitch-bucheron-detail

« Faites-le vous-même » est devenu un credo un peu fourre-tout pour bon nombre d’acteurs du monde culturel en particulier. A bientôt 68 ans, et quand je regarde derrière moi, ce qui est rare, je m’aperçois que je fais du « do it yourself » depuis toujours. Ma curiosité me pousse à soulever le capot de tout ce que j’aborde. Curieusement, il n’y a que le capot de ma voiture que je ne soulève pas.

Et si je m’interroge aujourd’hui, c’est qu’en vieillissant – et même si la tête tourne bien rond et l’enthousiasme est toujours bien présent – le temps passe beaucoup trop vite et l’efficacité diminue. Quand je fais le bilan du travail d’une journée, je suis navré d’avoir si peu avancé.

Vous vous dites : « Pourquoi nous parle-t-il de ça ! On veut des infos ! ».

Justement, j’aimerais vous en donner tellement plus. Ma bibliothèque, mes dossiers, mon ordinateur en sont plein. Des livres récemment publiés attendent une recension Des expositions ma visite, si possible, et mes commentaires…

J’aimerais aussi mettre en vente sur ce site des milliers de livres, d’autographes, de gravures, de dessins… Il faut bien que la machine tourne ! Précision : seul ce site les présentera.

Ce site lancé pendant les Fêtes de fin d’année, je l’ai conçu (à partir d’un thème WordPress quand même) et mis en forme moi-même. Je conseille cet exercice : tout est en anglais et l’imagination des informaticiens est sans limites. Casse-tête garanti mais tous les neurones encore vivants fonctionnent à fond. Bien sûr, je suis le seul à le mettre à jour.

Les numéros de la revue Nanga sont entièrement réalisés sur mon ordinateur. Je fais mes livres ainsi depuis le début des années 90. Avant il m’arrivait même de les imprimer, mais ça c’était avant.

La promotion, idem, mais là, ce n’est pas mon point fort. Nous nous retrouverons cette année au Salon du Livre Cosmopolite de Nizon (Pont-Aven, début juillet) et au Salon de la Revue (Paris, mi-octobre). Deux salons dans l’année, il y avait très longtemps que je n’avais fait aussi fort.

Je passe sur des activités plus habituelles que je partage avec beaucoup.

Enfin je me lance dans le bricolage. Malgré mon CAP d’ajusteur mécanicien, je m’en suis désintéressé jusqu’à aujourd’hui. J’ai un mois – ouverture mi-juin – pour transformer un garage de 45 m2 en galerie-librairie (en un peu plus fun, j’espère) et tenter de dissimuler quelques dizaines de m3 de stock et d’archives.

Et je pense à des copains éditeurs qui ont créé une association, pas de vils commerçants comme moi, et se font aider de tous côtés. Je commence à mieux comprendre leur démarche qu’il y a 30 ans.

Je n’ai jamais (?) été jaloux. Heureusement car, quand je vois l’activité tous azimuts de François Marie Deyrolle (L’Atelier contemporain, une revue et une maison d’édition… associative que je vous conseille vivement), je pense à ma quarantaine et à mon activisme disparu.

Alors, que vous soyez artistes écrivains ou visiteurs, merci d’être patients.

 

Illustration : Casimir Malevitch (1878-1935), Le bûcheron, 1912 (détail)

 

Related posts

Jean Feugereux – Janville

Jean Feugereux - Janville

La médiathèque de Janville (Eure et Loir - Beauce) présente une exposition des œuvres de Jean Feugereux sur... Janville. Et ce n'est pas par hasard, tant Janville a compté dans "l'éclosion" de l'artiste Jean Feugereux.Le vernissage de l'exposition est à 11 heures le samedi 19 mars 2016. Et...

Jacques Villeglé à Pont-Croix

Jacques Villeglé à Pont-Croix

nanga.gallery (le siège des éditions nanga et galleg) présente du 19 décembre 2015 au 23 janvier 2016 une exposition de dessins originaux de Jacques Villeglé Je n'avais rien demandé à Jacques Villeglé (trop heureux qu'il est accepté de publier chez Nanga !) quand, au début de l'été, il m'a...

Elisabeth Vigée-Lebrun au Grand Palais

Elisabeth Vigée-Lebrun au Grand Palais

Les femmes sont à l'honneur depuis bien des années, en particulier les femmes peintres. Curieusement Elisabeth Vigée-Lebrun n'est pas de celles qui ont le plus attiré dans cette période de "mise à jour".Elle avait sans doute quelque grands défauts : elle était proche de puissants bientôt...