écrits et paroles d’artistes

Sur notre compte Twitter, nous donnons des informations sur les écrits d’artistes, les peintres écrivains, les écrivains dessinateurs… mais surtout nous diffusons des phrases d’artistes choisies pour leur intérêt artistique ou biographique mais aussi pour leur rapport à l’actualité ou leur curiosité.

Dans cette page, régulièrement mise à jour, ces phrases sont réunies par ordre alphabétique de nom d’artiste.

 

Emile Bernard : « Il faut d’abord être un homme ; puis l’on devient un grand peintre ou un grand poète. »

Bernard : « C’est une erreur de notre temps de vouloir que chacun fasse de la peinture à son gré… Il y a une science de l’art. »

 

J. E. Blanche : « Juger est un besoin impérieux de mon esprit, les liens les plus tendres de l’affection ne m’ont jamais fait changer… »

 

Bourdelle à Rodin : « Je vous convie Dieu Pan à venir visiter sous des rameaux printaniers le fauneteau qui essaie son premier air de flûte. »

 

Georges Braque : « J’aime la règle qui corrige l’émotion. J’aime l’émotion qui corrige la règle. »

Braque : « Le tableau est fini quand il a effacé l’idée qui le fit naître. Je le sens et je le sais. »

Braque :  » Atteindre ce haut silence où la musique elle-même ne s’entend plus puisqu’elle est silence, cette muette ferveur de l’espace. »

 

Cézanne à Emile Bernard :  » Vous arriverez à tourner le dos aux Gauguin et aux van Gogh… tout cela ne compte pas… ce sont des farceurs. »

Cézanne : »Depuis 2 jours ce temps effroyable dure : mon thermomètre est à 5 degrés au-dessus de zéro… » à Zola, Aix en Provence, 3 mai 1858

 

Jean-Baptiste Corot :  » J’ai enfin vendu un tableau, et je le regrette car il manquera à la collection complète. »

 

Honoré Daumier :  » La prison ne me laissera aucun mauvais souvenir pénible, au contraire… » De la prison Sainte-Pélagie, le 8 octobre

 

Edgar Degas : « Je m’occuperai, comme disent les gens qui ne font rien. » Lettre à Henri Lerolle, 21 août 1884

 

Delacroix : « Ce n’est pas de l’amour, c’est un singulier chatouillement nerveux qui m’agite quand je pense qu’il est question d’une femme. »

Delacroix :  » L’amitié est une passion comme l’amour, elle est aussi fougueuse et souvent ne dure pas davantage » à George Sand, 21 nov. 1844

 

Maurice Denis : « L’engouement pour la nouveauté tient la place du goût car il est plus facile de juger de la nouveauté que de la beauté. »

 

Dubuffet : « Le succès est comme la strychnine, à très petite dose souhaitable mais très néfaste dès qu’on augmente la quantité. » 1951

 

Fromentin : « Il est possible que je sois entraîné vers les curiosités que je condamne, que… l’instinct soit plus impérieux que la théorie »

 

Théodore Géricault : « S’il est pour nous sur terre quelque chose de certain ce sont nos peines… les plaisirs ne sont qu’imaginaires »

 

Van Gogh : « Tu vas peut-être me dire que je t’emmerde bien avec tout cela. Que tu veux aller au bordel… » A Emile Bernard, septembre 1888

 

Ingres : « Chez Rubens, il y a du boucher ; il y a avant tout de la chair fraîche dans sa pensée et de l’étal dans sa mise en scène. »

Ingres : « Tâchons de plaire pour mieux imposer le vrai. Ce n’est pas avec du vinaigre qu’on prend les mouches, c’est avec du miel… »

 

Lebrun : « Le dessin imite les choses réelles au lieu que la couleur ne représente que ce qui est accidentel. »

 

Fernand Léger : « Obtenir le maximum de puissance et de violence sur un mur, c’est mon but final. »

Léger : « Avec ses papiers colorés et découpés, Matisse se resitue à l’avant-garde de la peinture. Un apport considérable. »

 

André Lhote : « Le trompe-l’oeil est l’appât destiné à prendre au piège de l’abstrait l’amateur partisan de l’imitation. »

Lhote : « Vous savez avec les Espagnols, il faut se méfier, parce que, pour faire un bon mot, ils n’hésitent pas à travestir leur pensée. »

 

Edouard Manet : « Les demoiselles Morisot sont charmantes. C’est fâcheux qu’elles ne soient pas des hommes. » 26 août 1868

 

Matisse : « Je crains qu’on ne voit pas sans étonnement le peintre se risquer à empiéter sur le domaine de l’homme de lettres. »

 

Manolo : « Pablo, Pablo, si ton famille, il arrivait, avec des gueules comme ça à la gare d’Orsay, quelle tête tu ferais ! »

 

Henri Matisse : « Les découpages ne sont pas un départ mais un aboutissement. »

Matisse : « Picasso seul peut tout se permettre. Il peut tout mettre à mal… Il est toujours, il demeure toujours dans les lois. »

 

Amedeo Modigliani : « Je n’ai qu’un seul client et c’est un aveugle »… et c’était vrai !

 

Roger de Piles : « Le mariage attire des affaires, fait naître des procès qui sont autant d’épines qui environnent le peintre… »

 

Camille Pissarro à propos de Jean François Millet : « C’est moi qui suis juif mais lui est biblique. »

Pissarro : « Il n’y a rien de plus froid que le plein soleil d’été, la nature est colorée en hiver et froide en été. » 2 mai 1873, à Duret

 

Quentin La Tour : « Je crois que de l’eau à jeun est un bon préservatif contre les maladies, elle nettoie l’estomac, lave… » 24 avril 1774

 

Odilon Redon : « Le voisinage de la nature est fécond, même pour ceux qui travaillent dans l’imaginaire. »

 

Rodin :  » L’humanité veut vivre physiquement, elle n’a que faire des artistes. »

 

Le Douanier Rousseau : « Pourquoi Matisse finit pas ses tableaux ? » (rapporté par Fernand Léger)

 

Titus-Carmel : « Dormir, un bras toujours encombre. Peindre c’est la mémoire qui gêne. »

 

Toulouse-Lautrec :  » Voilà bientôt 3 mois que nous nous sommes lâchés et je réclame un peu de viande maternelle. » A sa mère 26 décembre 1891

 

Vlaminck : « En art les théories ont la même utilité que les ordonnances de médecine : pour y croire faut être malade. » in Tournant dangereux

Vlaminck : « L’art n’est pas communiste, l’art est individualiste comme l’amour ou alors c’est l’école, le cubisme et le bordel. » 1923

 

Léonard de Vinci : « A quoi bon être sans cesse devant son miroir avec son peigne et craindre le vent qui dérange les cheveux. »

 

illustration : Félix Bracquemond – Le canard (Le journal) – eau-forte, 1856

bracquemond

Related posts

Jean Feugereux – Janville

Jean Feugereux - Janville

La médiathèque de Janville (Eure et Loir - Beauce) présente une exposition des œuvres de Jean Feugereux sur... Janville. Et ce n'est pas par hasard, tant Janville a compté dans "l'éclosion" de l'artiste Jean Feugereux.Le vernissage de l'exposition est à 11 heures le samedi 19 mars 2016. Et...

Jacques Villeglé à Pont-Croix

Jacques Villeglé à Pont-Croix

nanga.gallery (le siège des éditions nanga et galleg) présente du 19 décembre 2015 au 23 janvier 2016 une exposition de dessins originaux de Jacques Villeglé Je n'avais rien demandé à Jacques Villeglé (trop heureux qu'il est accepté de publier chez Nanga !) quand, au début de l'été, il m'a...

Elisabeth Vigée-Lebrun au Grand Palais

Elisabeth Vigée-Lebrun au Grand Palais

Les femmes sont à l'honneur depuis bien des années, en particulier les femmes peintres. Curieusement Elisabeth Vigée-Lebrun n'est pas de celles qui ont le plus attiré dans cette période de "mise à jour".Elle avait sans doute quelque grands défauts : elle était proche de puissants bientôt...

Leave a comment