Jacques Villeglé

villegle-coscro-07-2015-nangaJacques Villeglé est le dernier représentant (né le 27 mars 1926) du groupe qui fut appelé « les Nouveaux Réalistes » par le critique Pierre Restany :

Raymond Hains (le complice de Villeglé), Yves Klein, Arman, François Dufrêne, Martial Raysse, Daniel Spoerri, Jean Tinguely.

La famille de Jacques Mahé de la Villeglé est originaire de Moncontour dans les Côtes d’Armor. Elle suivit l’évolution urbaine en s’installant d’abord à Loudéac puis à Saint-Malo. C’est sur la plage de cette ville qu’il « collecta » pour la première fois des ferrailles de la Deuxième Guerre mondiale.

Jacques Villeglé est né à Quimper, son père y était directeur de la Banque de France. Hasard encore, au premier étage de ce beau bâtiment, situé près de la gare, s’est ouvert récemment une galerie.

Il fit ses études à l’école des beaux-arts de Rennes où il fit la rencontre de son complice : Raymond Hains.

Jacques Villeglé est un collecteur – certains disent même un ravisseur alors que d’autres vont jusqu’à parler de « voleur ». Collecteur d’affiches « lacérées » qu’il exposa sans les signer, indiquant uniquement le lieu de la « prise ».

Avec ses amis, c’est surtout un découvreur, un réinventeur du rôle de l’artiste. C’est comme tel qu’il est exposé largement, et depuis longtemps, au musée d’Art moderne de New York, le célèbre MOMA.

Jacques Villeglé est surtout un inlassable observateur de notre société et de ses évolutions, un véritable « artiste témoin de son temps », pour paraphraser le nom d’un salon (Les Peintres témoins de leur temps) ouvert à des confrères avec des préoccupations nettement plus traditionnelles. Cette ouverture se traduit par un vif intérêt pour la communication, en particulier écrite. Cela lui permettra de créer un alphabet socio-politique dès 1969. Il le développera progressivement jusqu’à devenir une activité quasi exclusive depuis quelques années.

villegle-nanga-019 villegle-nanga-018

Deux dessins extraits de son livre « écrit / écrits » aux éditions Nanga (2015)

Cet intérêt pour la communication écrite (l’affiche n’en est-elle pas un vecteur privilégié et significatif ?) le portera à s’intéresser de très près à la typographie

Jacques Villeglé est aussi sculpteur comme on peut le voir ci-dessous avec sa sculpture Yes (8 tonnes).

Toutes ces activités ont été mises en valeur dans l’exposition rétrospective du Centre Pompidou (2009).

Cette vie très riche est magnifiquement présentée sur le site de l’artiste avec de nombreuses précisions.

Jacques Villéglé est un homme délicat et distingué dont la gentillesse est proverbiale. Il sait dire des choses, parfois désagréables, avec une rare élégance.

 

 

Rencontre avec Jacques Villeglé au château de Coscro (Morbihan), début juillet 2015. L’artiste y exposait sa sculpture monumentale « YES » :

villegle-chateau-coscro-2015-02

 

villegle-jacques-chateau-coscro-nanga

 

villegle-jacques-yes-chateau-coscro-nanga

 

Related posts

Jean Feugereux – Janville

Jean Feugereux - Janville

La médiathèque de Janville (Eure et Loir - Beauce) présente une exposition des œuvres de Jean Feugereux sur... Janville. Et ce n'est pas par hasard, tant Janville a compté dans "l'éclosion" de l'artiste Jean Feugereux.Le vernissage de l'exposition est à 11 heures le samedi 19 mars 2016. Et...

Jacques Villeglé à Pont-Croix

Jacques Villeglé à Pont-Croix

nanga.gallery (le siège des éditions nanga et galleg) présente du 19 décembre 2015 au 23 janvier 2016 une exposition de dessins originaux de Jacques Villeglé Je n'avais rien demandé à Jacques Villeglé (trop heureux qu'il est accepté de publier chez Nanga !) quand, au début de l'été, il m'a...

Elisabeth Vigée-Lebrun au Grand Palais

Elisabeth Vigée-Lebrun au Grand Palais

Les femmes sont à l'honneur depuis bien des années, en particulier les femmes peintres. Curieusement Elisabeth Vigée-Lebrun n'est pas de celles qui ont le plus attiré dans cette période de "mise à jour".Elle avait sans doute quelque grands défauts : elle était proche de puissants bientôt...