Jean Feugereux

Jean Feugereux

Jean Feugereux

(Fresnay-L’Evêque, Eure-et-Loir, 25 septembre 1923 – Chartres, 3 février 1992)

Peintre graveur écrivain

feugereux-burin

Né dans la ferme du château de Saint-Germain (entre Chartres et Orléans), c’est en paysan que Jean Feugereux aborda la vie adulte. A 21 ans, il travaille encore dans l’agriculture et, à 24 ans, il devient professeur de l’Ecole ABC de dessin par correspondance où il était l’élève de Renefer (1879-1957), son maître et son ami, depuis le début  de la Guerre.

Une double vocation qui peut s’expliquer par les origines terriennes de son père et celles artistiques et parisiennes de sa mère dont le père, Alphonse Marré, fut organiste de la cathédrale de Chartres des années 10 aux années 40 et dont le grand-père, Léon Louis Chapon (1836-1918) fut graveur sur bois : on lui doit notamment la page de titre de la célèbre Gazette des Beaux-Arts.

Son amour de la Nature (qu’il aimait écrire avec une majuscule), ses aptitudes d’organisateur et un appétit de vivre hors du commun vont lui permettre de mener de front plusieurs vies dans le monde de l’art : peintre, aquarelliste, graveur sur bois et sur cuivre au burin, écrivain, directeur de l’enseignement d’ABC (1957-1977), membre de comités de salons (avec une mention spéciale pour le salon Comparaisons dont il fut trésorier pendant les 10 premières années ou le salon de Boulogne-Billancourt dont il fut l’organisateur à seulement 28 ans), président de l’ADAGP (droits des artistes), président d’une association d’aide médico-sociale aux artistes, membre d’honneur de la Maison des Artistes, organisateur du stand des arts plastiques de la Kermesse aux Etoiles (les anciens de la 2e DB), qui lui valut d’être reçu plusieurs fois par les présidents Auriol et Coty…

Malgré ses occupations prenantes, il ne cessa jamais de peindre et de dessiner – y compris sur les nombreux paquets de Gitanes qu’il consommait – même si ce fut la nuit pendant les premières années. Par la suite il alternera la pratique des techniques suivant la saison : l’aquarelle pendant l’été, la peinture et la gravure en alternance le reste de l’année.

Energique dans la vie, il était plus lent dans son travail artistique car il lui fallait du temps pour comprendre et rendre une atmosphère. Il s’attacha donc presque uniquement à la Beauce et à la Bretagne (le Pays bigouden en particulier) même s’il fit de rares tentatives à Marseille, à Troyes, dans le Larzac, en Lorraine (pour Charles Péguy), à Marennes-Oléron, en Normandie et même en Espagne. Ces œuvres voyagèrent beaucoup plus que lui puisqu’elles furent présentées dans de très nombreux pays, du Japon aux Etats-Unis.

Tenté très tôt par l’illustration de livres, il ne mit à exécution ses projets que bien plus tard en illustrant, entre autres, La Terre de Zola (le livre fut présenté par Bernard Pivot à la télévision et le président Mitterrand, grand amateur de l’auteur, le reçut en entretien à l’Elysée à cette occasion) et La Beauce ou La Farine du Diable de Paul Vialar. Il illustra également ses propres textes.

feugereux-27-03-1985

Les trois dernières années de sa vie il les consacra presque entièrement à peindre des ciels, se dégageant du sujet et prenant des libertés avec les couleurs. Le jaune orangé puis (orangé rouge) des années 80 aura été celle qui aura le plus choqué les amateurs avant de les charmer définitivement… après sa mort à 68 ans à un âge où son potentiel de renouvellement était encore grand.

Parmi les nombreuses expositions organisées depuis sa mort, on peut citer la première présentation des Ciels au château d’Amboise pendant l’été 1995 ou sa première exposition personnelle en Bretagne pendant l’été 2005 à la galerie A l’Atelier d’Ernest Correlleau à Pont-Aven.

En Beauce, des salles (à Voves, à Prasville ou à Luisant), une avenue au Coudray ou une rue à Toury, un jardin à Chartres ou un parc à Janville portent son nom et contribuent à perpétuer sa mémoire.

 

jean-feugereux-cathedrale-chartres

 

retour à la page d’accueil

voir tous les articles sur Jean Feugereux

Related posts

Jean Feugereux – Janville

Jean Feugereux - Janville

La médiathèque de Janville (Eure et Loir - Beauce) présente une exposition des œuvres de Jean Feugereux sur... Janville. Et ce n'est pas par hasard, tant Janville a compté dans "l'éclosion" de l'artiste Jean Feugereux.Le vernissage de l'exposition est à 11 heures le samedi 19 mars 2016. Et...

Jacques Villeglé à Pont-Croix

Jacques Villeglé à Pont-Croix

nanga.gallery (le siège des éditions nanga et galleg) présente du 19 décembre 2015 au 23 janvier 2016 une exposition de dessins originaux de Jacques Villeglé Je n'avais rien demandé à Jacques Villeglé (trop heureux qu'il est accepté de publier chez Nanga !) quand, au début de l'été, il m'a...

Elisabeth Vigée-Lebrun au Grand Palais

Elisabeth Vigée-Lebrun au Grand Palais

Les femmes sont à l'honneur depuis bien des années, en particulier les femmes peintres. Curieusement Elisabeth Vigée-Lebrun n'est pas de celles qui ont le plus attiré dans cette période de "mise à jour".Elle avait sans doute quelque grands défauts : elle était proche de puissants bientôt...

Leave a comment