Léon Gishia

Vous devez savoir plusieurs choses avant d’aller à Dax visiter l’exposition (jusqu’au 7 juillet 2013) autour de Léon Gischia : il y est né en 1905, sa femme a fait don au musée de Borda d’environ 500 œuvres et… c’est la deuxième ville de France où il pleut le plus (la première étant Biarritz), plus de 300 mm de pluie en mai, alors que les précipitations moyennes mensuelles en France se situent autour de 50 mm. Le Breton d’adoption que je suis n’en revenait pas.

L’exposition met en parallèle des œuvres de l’artiste avec celles d’artistes collectionnées par le FRAC Aquitaine (Fonds régional d’art contemporain). Les choix sont éclairants mais ne manqueront pas de surprendre le curiste moyen (50 000 chaque année dans cette ville qui comprend moitié moins d’habitants) : un parti-pris audacieux dans sa modernité pour une ville moyenne. Les artistes représentés : « de Manuel Alvarez Bravo à Élisabeth Ballet, en passant par l’atelier du Bauhaus, Bruno Carbonnet, Alain Fleig, Vincent Ganivet, Hugo Pernet, Patrick Raynaud, Pierre Savatier, Joseph Sudek et Sébastien Vonier. »

Le musée situé à deux pas de l’Adour aux boues « miraculeuses » et de l’hôtel Splendid à la magnifique décoration art déco (il vient de fermer le 1er juin) ne paie pas de mine malgré une jolie façade enclavée dans une rue piétonne et très commerçante. On rentre, l’accueil est dans la première salle d’exposition. On traverse une charmante courette pour accéder à une deuxième salle (ancien logis avec cheminée) et une modeste pièce en annexe. Voilà, c’est tout, vous pouvez ressortir. Heureusement, le prix d’entrée est modeste et en art ce n’est pas la quantité qui compte : la qualité est là.

Reste que le visiteur lointain aurait aimé voir quelques autres peintures de Léon Gischia car cet artiste n’est pas n’importe qui. D’abord il est cultivé et brillant (ce qui n’est pas si fréquent pour un artiste) jusqu’à préparer l’Ecole Normale Supérieure. Sans doute pour ces raisons, il réalisa plusieurs livres (en collaboration) sur les arts primitifs et la sculpture (voir les références sur sa page dans le site Nanga). C’était aussi une personnalité au contact agréable qui sut se faire de nombreux amis dans le monde de l’art. Et pas seulement car il fut le décorateur attitré du Théâtre National Populaire de Jean Vilar, une grande épopée avec Gérard Philippe en particulier.

Sa peinture est souvent qualifiée de non figurative car il est vrai qu’il est bien difficile de la dire abstraite tant le rapport à la réalité est constamment présent, même dans celle que nous reproduisons (elle n’est pas dans l’exposition), qu’une traduction non vérifiée pourrait intituler : Passage à l’orange. Ce titre italien est justifiée par sa présence à Venise dans la dernière partie de sa vie qui fut longue puisqu’il mourut en 1991.

Pour terminer laissons la parole à Gilles Plazy, cet élégant et pertinent critique qui est aussi peintre :

« Les influences chez Gischia, on ne s’étonnera pas de les trouver évidentes – jusqu’à, plus d’une fois, la citation. C’est qu’il faut comprendre son aventure de peintre comme une traversée originale de l’histoire de la peinture contemporaine, comme une excursion dans les différents paysages de la peinture du XXe siècle. »

Ce qui ne fait que justifier le principe de l’exposition de Dax s’il en était besoin. Il continue :

« Si discret, si peu théorique qu’il soit, Léon Gishia nous apparaît aujourd’hui comme le très noble serviteur d’une peinture heureuse, c’et-à-dire comme le dépositaire du plus beau des dons dont puisse rêver un artiste – celui de réaliser en son art l’utopie. »

(Extrait du texte du beau catalogue de l’exposition du Paris Art Center en 1986 – qui est en vente à l’accueil du musée)

gishia-conversion

Illustration : Conversione verso l’avancio, 1981 (81 x 100 cm, huile sur toile)

Related posts

Jean Feugereux – Janville

Jean Feugereux - Janville

La médiathèque de Janville (Eure et Loir - Beauce) présente une exposition des œuvres de Jean Feugereux sur... Janville. Et ce n'est pas par hasard, tant Janville a compté dans "l'éclosion" de l'artiste Jean Feugereux.Le vernissage de l'exposition est à 11 heures le samedi 19 mars 2016. Et...

Jacques Villeglé à Pont-Croix

Jacques Villeglé à Pont-Croix

nanga.gallery (le siège des éditions nanga et galleg) présente du 19 décembre 2015 au 23 janvier 2016 une exposition de dessins originaux de Jacques Villeglé Je n'avais rien demandé à Jacques Villeglé (trop heureux qu'il est accepté de publier chez Nanga !) quand, au début de l'été, il m'a...

Elisabeth Vigée-Lebrun au Grand Palais

Elisabeth Vigée-Lebrun au Grand Palais

Les femmes sont à l'honneur depuis bien des années, en particulier les femmes peintres. Curieusement Elisabeth Vigée-Lebrun n'est pas de celles qui ont le plus attiré dans cette période de "mise à jour".Elle avait sans doute quelque grands défauts : elle était proche de puissants bientôt...

Leave a comment