Lesconil

Lesconil

On ne le sait pas toujours mais Jean Feugereux, le peintre de la Beauce, a peint à peu près autant d’œuvres représentant la Bretagne que la Beauce.

 

A Lesconil, aquarelle, 1984 (du début des années 50 jusqu’à la fin de sa vie, Jean Feugereux retourna régulièrement à Lesconil pour y travailler)

Le peintre graveur et illustrateur Renefer, qui fut si important dans la vie de l’artiste, lui suggéra d’aller en Bretagne pour peindre ses ciels aux belles nuances de gris. C’est ainsi qu’au début des années 50, les Feugereux (Papa, Maman et moi) débarquent à Lesconil, pour un des mois les plus lumineux et chaud que la Bretagne ait connu (parole de Bigouden), avec un ciel uniformément bleu.

 

Jean Feugereux a raconté dans son livre « Gris bretons » ses premiers pas en Bretagne qui furent suivis de beaucoup d’autres, dans le Pays bigouden surtout mais aussi à Camaret, Roscoff, Erquy, Saint-Malo… La première édition, aujourd’hui épuisée (je viens d’en retrouver 3 ou 4 exemplaires dans la bibliothèque de ma mère), a été édité juste avant sa mort, une nouvelle édition, plus complète est aujourd’hui disponible.

 

Première édition

Le premier été se passa à l’hôtel (il évoque dans son livre une anecdote tragi-comique savoureuse) mais, pour les suivants, mes parents choisirent une location. Les Lucas, lui était patron-pêcheur, les accueillirent ainsi plusieurs étés au cours des dix années qui suivirent. Leur fils est actuellement le maire de la commune (Plobannalec-Lesconil).

Le premier été fut celui de la recherche, ses aquarelles surtout sont encore très influencées par Renefer. Aujourd’hui, elles paraissent presque d’un autre artiste mais très vite, Jean Feugereux devint Jean Feugereux et l’on peut dire que c’est grâce à la Bretagne et à son Maître qui avait su le guider vers cette nouvelle source d’inspiration.

A cette époque, le port avait une intense activité regroupée dans un espace restreint : de nombreux bateaux de pêche, une minuscule criée sur la petite place et des chariots à deux roues que les marins poussaient de l’un à l’autre. C’était un bonheur pour un artiste (sauf qu’il n’était pas seul, voir l’article « Derniers écrits ») et les touristes qui n’étaient pas rares. Jean Feugereux a rempli de nombreux carnets de dessins, dont certains lui permettaient, l’hiver à Paris, de réaliser ses peintures.

Quelques-uns de ses dessins sont dans le livre Gris bretons et d’autres plus nombreux dans la monographie parue fin 2012 aux éditions Nanga.

 

Plus tard, il préféra Saint-Guénolé qui correspondait probablement mieux à son désir de peindre des sujets puissants. Plus de 20 ans après sa mort, il est probable qu’il retournerait encore plus souvent à Lesconil, moins actif au niveau de la pêche mais qui est resté plus proche de ce qu’il avait connu. A moins que la multiplication des bâtiments industriels de Saint-Guénolé lui ait permis de renouveler son inspiration. Peintre de son temps, il n’était pas insensible aux bouleversements du paysage.

Related posts

Jean Feugereux – Janville

Jean Feugereux - Janville

La médiathèque de Janville (Eure et Loir - Beauce) présente une exposition des œuvres de Jean Feugereux sur... Janville. Et ce n'est pas par hasard, tant Janville a compté dans "l'éclosion" de l'artiste Jean Feugereux.Le vernissage de l'exposition est à 11 heures le samedi 19 mars 2016. Et...

Jacques Villeglé à Pont-Croix

Jacques Villeglé à Pont-Croix

nanga.gallery (le siège des éditions nanga et galleg) présente du 19 décembre 2015 au 23 janvier 2016 une exposition de dessins originaux de Jacques Villeglé Je n'avais rien demandé à Jacques Villeglé (trop heureux qu'il est accepté de publier chez Nanga !) quand, au début de l'été, il m'a...

Elisabeth Vigée-Lebrun au Grand Palais

Elisabeth Vigée-Lebrun au Grand Palais

Les femmes sont à l'honneur depuis bien des années, en particulier les femmes peintres. Curieusement Elisabeth Vigée-Lebrun n'est pas de celles qui ont le plus attiré dans cette période de "mise à jour".Elle avait sans doute quelque grands défauts : elle était proche de puissants bientôt...

Leave a comment